Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
18 février 2013 1 18 /02 /février /2013 23:44

 

Voir les articles précédents :

Toi, le fleuve, emportes-moi (Beauté) -I-

Toi, le fleuve, emportes-moi (Beauté) -II-

 

J Да – c’est le « oui », mais dans la langue russe ancienne et folklore, et de nos jours - dans le langage russe simple, cette particule signifie l’entrain, l’ampleur émotionnelle  de  la phrase qui suit, et peut être traduit comme « et bien », « bah » ou « donc », ou juste appuyer le sens, marquer la phrase avec une émotion.

 

J Ночка  (diminutif hypocoristique)

ночь (nuit) ночка (douce nuit)

дочь (fille) дочка (petite fille)

река (fleuve) речка (rivière, ruisseaux)

рука (main) ручка (petite main)

 

J проглядела (le verbe au féminin) exprime la durée d’une action accomplie, se rapprocherait de la forme Plus-que-Parfait en français, mais étendue dans le temps.

Exemple :

Глядел - regardait

проглядел – a passé tout son temps à regarder

сидел - restait assis

просидел - restait assis pendant …

спал - dormait

проспал - avait dormi pendant …


проспал» sans complément circonstanciel signifie – a raté le réveil.

 

 

Partager cet article

18 février 2013 1 18 /02 /février /2013 23:37

 

Lire entièrement et écouter la chanson  Toi, le fleuve, emportes-moi (Beauté) -I-

 

 

 

За          туманом        огонёк (огонёк)
za        toumanam   aganiok

Derrière brouillard    petit feu scintillant

Le feu derrière le brouillard (frémissant)

 

 

как же  он еще        далёк  (ой да-лёк…)
kak je   on echtchio daliok   oï daliok

que       il  encore   lointain  oh lointain

Mais il est tellement lointain (qu’il est loin…)

 

 

ты мне ветер помоги :

ty mne veter  pamagi
tu me  vent    aides

Toi, le vent de bon augure :

 

 

Милой   весточку      шепни       (знаю ждёт…)
milaï     vestatchkou chipni       znaïou jdiot

à la chérie  nouvelle  murmure  (je) sais attend

Pars la saluer en murmure (elle m’attend…)

 

 

 

 

знаю      ждет   меня   (моя)  краса
jnaïou     jdiot  menia  maïa  krasa

(je) sais attend me      ma   beauté

Ma beauté m’attends (la mienne)  j’le sais

 

 

Проглядела           в     ночь  глаза
pragliadela           v    notch glaza

Regardé/fixé J  dans nuit  yeux

Sans fermer l’œil de la nuit

 

 

 

 

Как              ночка        темная,

Kak            notchka   tiomnaïa

Comme/tel  douce nuit  obscure

Telle la douce nuit obscure,

 

 

как             речка  быстрая

kak         retchka bystraïa

comme/tel  rivière rapide

Telle la rapide rivière,

 

 

Как             одинокая   луна

Kak           adinokaïa louna

Comme/tel  solitaire   lune

Telle la lune solitaire

 

 

на  небе ждет   меня  она

na nebe jdiot   menia  ana

sur ciel  attend  me     elle

Dans le ciel, elle trouve le temps long

 

 

 

 

Ты неси      меня    река
ty  nesi      menia  reka
tu emportes moi   fleuve

Toi, le fleuve, emportes-moi

 

 

За         крутые     берега...
za       kroutye    berega 

Derrière abruptes rives

Au-delà des rives rapides…

 

 

Ты неси       меня     река
ty  nesi       menia  reka
tu emportes moi    fleuve

Toi, le fleuve, emportes-moi

 

 

За         крутые   берега 
za       kroutye   berega 

Derrière abruptes rives

Au-delà des rives rapides …

 

 

Голубы  у     нее  глаза

Galouby ou   niïo glaza

Bleus    chez elle yeux

Elle a les yeux couleur bleu ciel

 

 

 

 

Как            ночка        темная,

Kak          notchka    tiomnaïa

Comme/tel douce nuit  obscure

Telle la douce nuit obscure,

 

 

как             речка    быстрая

kak          retchka  bystraïa

comme/tel rivière    rapide

Telle la rapide rivière,

 

 

Как           одинокая   луна

Kak         adinokaïa louna

Comme/tel  solitaire lune

Telle la lune solitaire

 

 

на небе ждет  меня   она

na nebe jdiot   menia ana

sur ciel  attend  me    elle

Dans le ciel, elle trouve le temps long

 

 

Ты неси меня река traduction

Partager cet article

Published by Anna Ellada - dans La poésie russe moderne
commenter cet article
18 février 2013 1 18 /02 /février /2013 23:25

 

La chanson interprétée par l'auteur link

 

 

Группа « Любэ », Николай Расторгуев

 

Groupe « Lyube », Nikolay Rastorguyev

 

 

 

 

 

Ты неси меня река (Краса)

Toi, le fleuve, emportes-moi (Beauté)

 

 

 

 

 

 

Ты неси         меня     река
ty  nesi        menia  reka
tu  emportes moi    fleuve

Toi, le fleuve, emportes-moi

 

 

За        крутые     берега (где   поля…),
za       kroutye    berega  gde palia

Derrière abruptes rives     où  champs

Au-delà des rives rapides (où des champs…)

 

 

где  поля      мои   поля    (где  леса…)
gde palia     mai   palia    gde  lesa

où   champs mes champs où   forêts

où les champs…  où sont mes champs (où des bois…)  

 

 

где    леса   мои леса (ты  неси)
gde   lesa   mai lesa   ty   nesi

où    forêts mes forêts tu emportes

où les bois… où sont mes bois (emporte-moi)

 

 

 

 

ты неси        меня    река
ty  nesi       menia reka

tu  emportes moi   fleuve

toi, le fleuve, emportes-moi

 

 

Да          в      родные мне   места, (где живёт)
da        v     radnye   mne  mesta   gde jiviot

Et bienJ dans chers à moi  lieux  où habite

Et bien, sur mes terres natales (où habite...)

 

 

где живет   моя    (моя)     краса
gde jiviot   maïa   maïa     krasa

où  habite ma/la mienne  beauté

où habite ma (la mienne) beauté

 

 

Голубы  у    нее глаза

Galouby ou  niïo glaza

Bleus   chez elle yeux

Elle a les yeux couleur bleu ciel

 

 

 

 

Как                 ночка              темная,

Kak             notchka         tiomnaïa

Comme/tel    douce nuit J  obscure

Telle la douce nuit obscure,

 

 

как                речка   быстрая

kak            retchka bystraïa

comme/tel    rivière  rapide

Telle la rapide rivière,

 

 

Как            одинокая     луна

Kak            adinokaïa louna

Comme/tel  solitaire    lune

Telle la lune solitaire

 

 

на небе ждет   меня   она

na nebe jdiot   menia ana

sur ciel  attend  me    elle

Dans le ciel, elle trouve le temps long

   Ты неси меня река   Traduction

Partager cet article

Published by Anna Ellada - dans La poésie russe moderne
commenter cet article
10 février 2013 7 10 /02 /février /2013 01:00

 

Une selection de proverbes à méditer...

 

Proverbes malaisiens

mala

Nul ne s’est jamais perdu sur une route droite.

Le corps fait les frais d’un faux pas, l’or est le prix d’une parole qui échappe.

En faisant l’éloge de son fils, c’est lui-même que le père vente.

Si je suis roi et que tu es roi, qui va chercher l’eau ?

Ne fais pas le compte de ce qui est perdu, mais de ce qui reste.

Pour allonger tes jours d’une année, mange une bouchée en moins à chaque repas.

Une charrette renversée sur la route est un avertissement pour celle qui suit.

Si tu ne peux avoir ce que tu veux, résous-toi à apprécier ce que tu as.

Si tu veux quelque chose, tu feras mille actions pour l’obtenir ; si tu ne fais rien, tu trouveras mille prétextes pour t’en abstenir.

 

Proverbes indiens

tadj.jpg

Ce n’est pas sur une montagne qu’on trébuche, mais sur une pierre.

La vie n’est qu’un pont. Traverse le mais n’y établis pas ta demeure.

L’arbre dispense son ombre même au bûcheron.

Toutes les fleurs de tous les lendemains sont dans les graines de l’aujourd’hui.

Tout ce qui n’est pas donné est perdu.

 

Proverbes vietnamiens

viet.jpg

C’est précisément l’incertitude qui fait que la vie vaut d’être vécue.

Risque tout et vois ce que le sort amène.

Si tu achètes ce qui n’est pas indispensable, tu vendras bientôt ce dont tu as besoin.

La grenouille au fond du puits s’imagine que le ciel est rond.

Mieux vaut une paix fragile qu’une victoire criante.

Ne vas pas chercher les ennuis tant que les ennuis ne viennent pas te chercher.

Le feu est un bon serviteur mais un mauvais maître.

Si la méthode ne fonctionne pas, change de méthode plutôt que de but.

Si le ciel l’a créé, la terre lui trouvera quelque utilité.

 

Proverbes indonésiens

indon.jpg

Ce sont ceux qui ont le moins de choses à dire qui parlent le plus.

Un homme ne vit pas cent années et pourtant il s’inquiète assez pour mille ans.

On ne sait jamais ce qui est assez avant de savoir ce qui est plus qu’assez.

Pour l’amour de l’argent, la vérité se tait.

Mille jours ne suffisent pas pour apprendre ce qui est bien, mais une heure passée à apprendre ce qui est mal, c’est déjà trop long.

Gagner une controverse ne signifie pas qu’on a convaincu son adversaire.

 

Proverbes birmans

birm.jpg

Si vous faites de grandes enjambées, vous laissez de grands vides.

Les paroles excessives contiennent nécessairement des erreurs.

Une seule graine de sésame ne donnera pas d’huile.

Si vous attendez de la franchise, ne posez pas de questions dont vous n’êtes pas prêt à entendre les réponses.

Quand tu dis une chose, le sage en comprend trois.

On ne peut inspirer et expirer en même temps.

Le sculpteur du Bouddha n’en est pas l’adorateur.

Ceux qui ont le moins de pouvoir sont les premiers à l’exercer.

Il coûte beaucoup de dépenser peu et peu de dépenser beaucoup.

La gêne de demander est temporaire ; la gêne de n’avoir pas demandé est éternelle.

Les mauvais danseurs disent que l’orchestre joue mal.

Celui qui est craintif dans les bois se vante à la maison.

Sois lent à faire une promesse et prompt à la tenir.

A quiconque tu révèles tes secrets, tu remets ta liberté.

Si tu ne peux pousser, tire; si tu ne peux tirer, enlève-toi du chemin.

Ce n’est pas ce qu’on gagne mais ce qu’on épargne qui compte.

Consigne tes blessures dans la poussière et dans le marbre les bienfaits que tu reçois.


Partager cet article

Published by Anna Ellada - dans Le coin loisirs
commenter cet article
7 février 2013 4 07 /02 /février /2013 21:37

 

Lire la première partie : link

 

 

 

 

Теперь,    о   скажи, не бледнея,

Tiper’      o   skajy    ne blidneïa

à présent oh dis       ne pâlissant

A présent, oh dis-moi sans pâlir,

 

 

 

Теперь     мы    с        тобою   не  те,

Tiper’      my    s      taboïou ni  te

à présent nous avec toi        ne  ceux

A présent, nous ne sommes plus les mêmes,

 

 

Быть может, сильней     и       смелее,

Byt’   mojet    silneï        i      smileïe

Être    peut     plus fort   et    plus courageux

Probablement, sommes-nous plus courageux et plus forts,

 

 

Но     только       чужие       мечте.

No    tolka         tchoujye   mitchte

Mais seulement étrangers  au rêve

Seulement – étrangers aux rêves.

 

 

 

 

У       нас,   как         точёные,  руки,

Ou    nas   kak      tatchionye rouki

Chez nous comme affuté       mains

Nos mains sont comme sculptées,

 

 

Красивы у     нас    имена,

Krasivy   ou   nas   imina

Beaux   chez nous prénoms

Nos prénoms sont beaux,

 

 

Но        мёртвой,     томительной  скуке

No      miortvaï      tamitelnaï     skouke

Mais   à la morte   languissante  lassitude

Mais à un chagrin mortel et languissant

 

 

Душа    навсегда        отдана.

Doucha nafsigda       atdana

âme     à jamais       est livrée

Notre âme est livrée à jamais

 

 

 

 

И  мы   до сих пор             не    забыли,

i   my   da sikh por         ne   zabyli

et nous jusqu’au présent ne   oublié

Et nous n’avons toujours pas oublié,

 

 

Хоть               нам      и      дано                    забывать,

Khot’           nam     i    dano                  zabyvat’

Malgré que   à nous  et donné/approprié   oublier

Même si nous avons l’habitude d’oublier,

 

 

То время,  когда   мы     любили,

To vremia  kagda  my    lioubili

Ce temps  quand nous   aimions

L’époque, où nous aimions,

 

 

Когда мы    умели    летать.

Kagda my   oumeli   letat’

Quand nous savions voler

L’époque, où nous savions voler.

 

Partager cet article

Published by Anna Ellada - dans Poésie russe
commenter cet article
4 février 2013 1 04 /02 /février /2013 23:25

 

Ce poème en lecture musicale ou en musique (au choix) : link

 

 Николай Гумилёв

 Nikalaï Goumiliof

Nikolay Gumilev

 

 

 

Ты помнишь дворец великанов...

Ty pomnich dvarets velikanaf

Te souviens-tu du château de colosses…

 

 

 

 

Ты помнишь     дворец великанов,

Ty pomnich       dvarets  velikanaf

Tu souviens    château  colosses

Te souviens-tu du château de colosses,

 

 

В        бассейне   серебряных рыб,

V       basseïne   sirebrianykh ryb

Dans  piscine      argentés      poissons

dans le bassin de poissons argentés,

 

 

Аллеи высоких    платанов

Allei     vysokikh    platanaf

Allées   hauts        platanes

des allées de grands platanes

 

 

И башни из каменных   глыб?

I bachni iz  kamennykh glyb

Et tours de lithiques      blocs

et de tours de blocs en pierre ?

 

 

 

 

Как           конь      золотистый    у          башен,

Kak         kon’     zalatistyï      ou       bachen

Comment cheval  doré         près de   tours

Comment le cheval doré près de tours

 

 

Играя,    вставал на дыбы,

Igraïa     vstaval na dyby

Jouant     se cabrait

se cabrait en jouant,

 

 

И белый    чепрак   был    украшен

i   belyï     tcherpak  byl    oukrachen

et blanc    godet      était   orné

et la façon dont était décoré le godet blanc

 

 

Узорами    тонкой    резьбы?

Ouzorami  tonkaï    rez’by

Ornement  fine       ciselure

Par des ornements des fines ciselures ?

 

 

 

 

Ты помнишь,    у         облачных       впадин

Ty pomnich     ou      oblatchnykh   vpadin

Tu souviens près de   nuageux       cuve

Te souviens-tu, près d’abysses nuageuses

 

 

С    тобою   нашли   мы     карниз,

S   taboïou nachli    my    karnis

Avec toi      trouvé  nous  corniche

nous avons trouvé une corniche,

 

 

Где  звёзды, как       горсть     виноградин,

Gde zviozdy   kak      gorst’     vinagradin

Où   étoiles  comme poignée  baie de raisin

où les étoiles, telles des poignées de grains de raisin,

 

 

Стремительно      падали     вниз?

Strimitelna          padali       vnis

Impétueusement tombaient en bas

Filaient là-dessous impétueusement ?

 

 

Partager cet article

Published by Anna Ellada - dans Poésie russe
commenter cet article
15 octobre 2012 1 15 /10 /octobre /2012 01:21

 

 

 

Из поколения в  поколение,
iz   pakalenia     v  pakalenie

De génération en génération

De génération en génération,

 

 

Ощупав      крылья осторожно,
achtchoupav krylia   astarojna

Ayant tâté   ailes  prudemment

tâtant nos ailes considérément,

 

 

Впускаем        робко          мы     сомнение:
vpouskaem      ropka            my      samnenie

Laissons entrer timidement nous  le doute

timidement, nous laissons entrer le doute :

 

 

А если всё это - возможно?
a  
esli   vsio eta    vazmojna
et si     tout cela   possible

et si tout cela était possible ?

 

 

 

 

Ведь, прежде чем   поверить свято
ved    prejde   tchem paverit   sviata

Car      avant       que   croire    religieusement

Car, avant d’acquérir la foi sacrée

 

 

Гнезда  бескрылому покою, 

Gnezda  beskrylamou  pakoïou
du nid    non ailé           calme

au calme aptère d’un nid,

 

 

Вы   тоже  думали    когда-то, 
vy      toje   doumali     kagda ta

Vous aussi réfléchissait jadis

vous vous demandiez jadis, de même,

 

 

Зачем      Вам   крылья за    спиною...

Zatchem  vam     krylia    za      spinoïou

Pourquoi à vous  ailes derrière  le dos

à quoi vous servent ces ailes derrière le dos…

 

 

Partager cet article

Published by Anna Ellada - dans La poésie russe moderne
commenter cet article
15 octobre 2012 1 15 /10 /octobre /2012 01:17

 

Pour une fois, j’ai traduit mon poème, il est assez populaire sur internet russophone.

 

Анна Эллада

Anna Ellada

2009

 

 

 

Не подрезайте детям крылья

Ne padrezaïte detiam krylïia

Ne rognez pas les ailes à vos enfants

 

 

 

 

Не подрезайте детям          крылья,

Ne padrezaïte    detiam          krylïia
ne rognez           aux enfants  les ailes

Ne rognez pas les ailes à vos enfants,

 

 

Когда  Вы    высоты      боитесь,
kagda   vy      vysaty         baites’

Quand  vous la hauteur  craignez

quand vous avez horreur de la hauteur,

 

 

Связав         иллюзией     бессилия
sviazav          iliouzieï           bessilïia

ayant ligoté  par l’illusion   impuissance

les ligotant par une illusion d’impuissance

 

 

За то, что    в      небо не стремитесь
za to  chto   v       neba ne stremites’
pour   que  dans  ciel    ne aspirez

juste parce que vous ne mirez pas les airs

 

 

 

 

Им   Ваши страхи  неизвестны -
im     vachi strakhi   neizvesny

à eux vos    peurs    inconnus

Vos peurs leur sont inconnues -

 

 

Они всегда    летать умели.
ani   vsegda     letat’    oumeli

Ils     toujours  voler    savait

ils ont toujours su voler.

 

 

А          опасения   уместны,
a             apasenia  oumesny

Et/mais   craintes  pertinents

Et les craintes sont appropriées,

 

 

Когда все   перья    облетели:
kagda  vse   perïia     ableteli
quand tous  plumes  tombés

lorsque toutes les plumes sont tombées :

 

 

 

 

Залюбовавшись небесами  
zalioubavavchys’  nebesami

Charmés                  cieux

Admiratifs des cieux

 

 

И ослепленные полетом,
i   asliplionnie      paliotam

Et éblouis              volée

et éblouis par le plané

 

 

Вы    страх   в себе родили  сами -
vy      strakh v  sibie radili        sami

Vous  peur  en  soi  engendré soi-même

vous avez engendré en vous la crainte

 

 

Не долететь    к       таким высотам
ne daletet’        k        takim  vysotam
ne atteindre  jusqu’à  tels    hauteurs

de ne pas atteindre les sommets

 

 

Partager cet article

Published by Anna Ellada - dans La poésie russe moderne
commenter cet article
30 septembre 2012 7 30 /09 /septembre /2012 11:53
 

 

Досадно, если ты, надеясь       на подспорье,

Dasadna    ïesli  ty    nadeïas’        na padsporïe

navrant      si      tu    en espérant sur support

Il est navrant, lorsqu’en espérant avoir du soutien,

 

 

В   ответ     не   получил  желанной сослезы.

V   atvet      ne   paloutchil jelannoï      soslezy

en réponse ne  obtenu      souhaitée   larme J

tu n’as pas obtenu de larmes de compassion souhaitées.

 

 

Но     в  сотню    раз   страшней, когда  испив    от   горя,

No     v  sotniou   raz   strachneï     kagda  ispiv       ot   goria

mais en centaine fois  pire              quand ayant bu de  la peine

Mais il est cent fois pire, lorsque ayant connu les peines,

 

 

В      чужую          исповедь   ты смотришь на    часы.

V       tchoujouïou ispaved’      ty  smotrich     na    tchasy

dans  d’autrui       confession  tu  regardes     sur  la montre

au cours de la confession d’autrui tu regardes ta montre.

 

 

 

 

И если нет              того о чем     мечтал     в начале,

i   ïesli   net               tavo o tchiom metchtal v natchale

et si       il n'y a pas de ce dont       rêvais      au début

Et si tu ne possèdes pas ce, dont tu rêvais au début,

 

 

И  высота    пути       на уровне    травы,

i    vysata       pouti      na ouravne   travy

et la hauteur de la voie au niveau d’herbe

et que la hauteur de ta voie est à hauteur de l’herbe,

 

 

Люби все то, что  есть -  и    страхи     и     печали,

Lioubi vsio to chto  ïest’    i     strakhi      i      petchali

Aime   tout ce que  il ya a  et les craintes et les chagrins

aime tout ce qu’il y a – les craintes comme les chagrins,

 

 

И труд       обычный свой, и  вздохи,      и  увы.

i   troud      abytchnyï  svoï    i   vzdokhi       i    ouvy

et besogne ordinaire  sien   et  les soupirs et les hélas  

et ta besogne routinière, et les soupirs, et les hélas.

 

 

 

 

И меры   счастья        нет,         и   смысла в   обладаньи -

i   mery     chtchastia     net            i   smysla  v     abladanïi

et mesure du bonheur  il n’y a pas et sens dans possession  

Car le bonheur ne se mesure pas, et la possession n’a pas de sens -

 

 

Все сквозь  тебя,  как      в       космос тихо         протечет.

Vsio skvoz’    tebia kak       v       kosmas  tikha        pratetchiot

tout à travers toi  comme dans espace en douceur s’écoulera  

tout s’écoulera à travers toi en douceur, comme dans l’espace.

 

 

И оправданье жизни - только        в      состраданьи,

i   apravdanie     jyzni       tolka            v       sastradanïi

et justification   de la vie  seulement dans compassion

Et la vie n’est justifiée que lorsqu’elle est remplie de la compassion,

 

 

В     желаньи размышлять - другое      все   не в счет.

V      jelanïi       razmychliat’     drougoe     vsio   ne v chtchiot

dans le désire  raisonner      autre chose   tout   ne compte pas

et du désir de penser – tout le reste ne compte pas.

 

 

 

 

J en russe le préfixe со- (la transcription en français : so-) aide à créer des mots, qui acquièrent le sens de la communion, participation.

 

Exemple :

брат – frère,  собрат – confrère

отчизна – patrie, соотечественник – concitoyen

слеза – larme, сослеза  - larme de compassion      

 

 

 

Partager cet article

Published by Anna Ellada - dans La poésie russe moderne
commenter cet article
28 août 2012 2 28 /08 /août /2012 00:43

 

La chanson interprétée par son auteur : link

 

Александр Дольский

Aleksandr Dolski

Alexander Dolsky

          1974         

 

                 

Когда тебе опять и пусто и печально...

Kagda tibe apiat’ i pousta i petchalna

 

 

Lorsque tout te paraît encore vain et affligeant

 

 

Когда  тебе  опять   и  пусто   и   печально,

Kagda   tibe   apiat’    I   pousta i    petchalna

quand  à toi  encore et  vide    et   affligeant

Lorsque tout te paraît encore vain et affligeant,

 

 

В        глазах   покоя   нет,        а            в        мыслях - высоты,

V        glazakh pakoïa   net          a            v         mysliakh  vysaty

Dans  yeux      calme    néant  et/mais  dans  pensées     hauteur

il n’y point de paix dans tes yeux, ni d’élévation dans tes pensées,  

 

 

Ты вспомни,      что   в  тебе нет     боли       изначально,

Ty  vspomni         chto v   tibe  net      boli         iznatchalna

Tu  souviens-toi  que  en toi    néant douleur  initialement  

souviens-toi, qu’initialement tu ne renfermes pas la douleur,

 

 

А       только   -  трение  мечты    и    суеты.

A       tolka           trenie     metchty  I    souety

Mais seulement friction  du rêve  et   d’agitation

mais seulement la friction entre rêve et tracas.

 

 

 

 

И если слезы   есть     -          старайся      в одиночку

i   ïesli   sliozy     ïest’                 staraïsia       v adinotchkou

et si       larmes  sont present   efforce-toi   isolément  

Et si les larmes viennent, efforce-toi d’abord

 

 

Их     выплакать    сперва, и  к      людям    не спеши.

ih         vyplakat’      sperva    i   k      lioudiam  ne spechy

les pleurer toutes  d’abord et chez   gens   ne t’empresses pas

de les pleurer toutes, isolément, et ne sois pas pressé de réapparaître en public.  

 

 

И   мужество не  в      том, чтобы  поставить точку,

i    moujestva ne   v       tom chtoby  pastavit’ totchkou

et courage      ne  dans ce     afin de  mettre le point

Car le courage n’est pas de mettre le point,

 

 

А       чтобы    претерпеть рождение души.

A       chtoby   preterpet’      rajdenie     douchy

Mais afin que souffrir           naissance  d’âme

Mais de connaître la naissance de l’âme.

 

 

 

 

И  если так     с       тобой случится     не однажды,

I    ïesli   tak     s       taboï   sloutchitsa  ne adnajdy

et si        ainsi  avec toi       arrivera        plus d’une fois

Et si cela t’arrivera plus d’une fois,

 

 

То      с      каждым разом легче          будет   этот миг.

To      s       kajdym    razam legtche        boudet etat mig

Alors avec chaque    fois      plus simple sera      cet   instant

Alors à chaque fois cet instant s’opèrera plus aisément.

 

 

Жестоки чувства        одиночества и   жажды,

Jestoki     tchoustva     adinotchestva i    jajdy

Cruels      sentiments  de solitude      et   de soif

 

Cruels sont les sentiments de solitude et de soif,

Но    страшно - если ты    к        ним     вовсе не      привык.

No    strachna    ïesli   ty      k        nim      vovse ne      privyk

Mais affreux       si       tu chez/à  eux  point du tout   habitué

 

 

Mais c’est encore pis, quand tu n’y es pas du tout habitué.

Partager cet article

Published by Anna Ellada - dans La poésie russe moderne
commenter cet article